Publié par : actusbestof | décembre 15, 2012

L’assassinat du chef militaire du Hamas parce qu’Israël veut poursuivre ses massacres en Syrie ?


Assassinat d’Ahmed al-Jaabari par Israël : une autre interprétation – (Un spectateur de l’entretien du mois écrit à Alain Soral – E&R)

« Cher Monsieur Soral,

J’ai regardé votre tout dernier entretien mensuel(*) avec un immense intérêt.
(*) http://www.egaliteetreconciliation.fr/Alain-Soral-entretien-de-novembre-2012-15354.html

Vos analyses économiques, politiques, sociologiques, philosophiques sont d’une grande pertinence et véracité. Cependant j’ai noté certaines approximations dans votre analyse de la situation géopolitique au Proche et au Moyen-Orient.

Je souhaite contredire la version que vous défendez concernant l’assassinat du martyr Al-Jaabari, une version véhiculée par certains médias proches de l’axe de la résistance (RT, PressTv) mais aussi et surtout par les médias ennemis (Haaretz, Ynetnews etc…).

Grosso modo cette thèse prétend qu’Al-Jaabari était en négociation avec Israël pour obtenir un cessez-le-feu durable, voire qu’il monnayait la fin de la lutte armée du Hamas en échange de la reconnaissance d’un État palestinien. Il aurait ainsi été la victime de ses propres concessions car « trop de concessions face à l’ennemi vous apportent une mort certaine ». Et comme Israël ne veut pas la paix, elle assassine son partenaire pour mieux relancer une grande guerre.

Cette thèse ne correspond pas à la réalité.

L’assassinat d’Al-Jaabari doit être interprété comme une lutte d’influence régionale en rapport avec la situation en Syrie…

Il existe, au sein même du Hamas, une division sur l’attitude à adopter vis-à-vis du conflit au pays de Cham.

Le bureau politique du Hamas incarné par Hanyeh et Meshaal (deux personnes largement corrompus par l’argent du Qatar) est clairement passé dans le camp anti-Bachar al-Assad. En revanche l’aile militaire du Hamas – les brigades Ezzedine al-Qassam – ont su conserver de bonnes relations avec l’ensemble de l’axe de la résistance, y compris avec Damas, pour des raisons assez évidentes de bon sens stratégique et logistique (approvisionnement en armes et munitions transitant via la Syrie, etc.) et sûrement aussi pour des raisons d’affinités personnelles.

La branche militaire du Hamas ne voit aucun intérêt de se brouiller avec le gouvernent syrien.

Ainsi, Al-Jaabari, une semaine avant son assassinat, se trouvait au sud du Liban auprès de ses frères résistants du pays du Cèdre pour réaffirmer que les brigades al-Qassam ne font pas dans la politique, seulement de la lutte armée et donc conservent de bonnes relations avec le président Bachar al-Assad.

L’assassinat du chef des brigades al-Qassam s’inscrit donc dans le cadre de la guerre globale contre la Syrie ; ce meurtre sert les intérêts de ceux qui veulent renverser le gouvernement du président Al-Assad. (…) » (Egalite et Reconciliation)

Suite et article complet sur : http://www.egaliteetreconciliation.fr/Assassinat-d-Ahmed-al-Jaabari-par-Israel-une-autre-interpretation-15433.html



Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :