Publié par : actusbestof | janvier 20, 2013

Après l’Algérie… La France, nouvelle cible des amis de BHL ?


google english translation

click here for english

L’Algérie était la cible annoncée de BHL, s’articulant dans le projet du grand-Israël via une islamisation contrôlée des régimes du Magreb et de l’Egypte, permettant l’accaparement indirecte des ressources et de justifier par la suite une agression israélienne au moyen-orient, sous le prétexte de la menace "islamique" (menace qu’elle aura elle même mise en place, soutenue et contrôlée) …

carte_ressources_Afrique_de_l_ouest_schema_simplifieBHL_bientot en AlgerieLes ressources (pétrole et gaz notamment) de l’Algérie constitue par ailleurs un maillon stratégique pour l’approvisionnement en ressources énergétiques proche de la zone euro (d’autant plus en cas de rupture avec la Russie)

Enfin, l’euro et le dollar étant depuis quelques mois en soin palliatif, il fallait déterminer une date de rupture et une stratégie de canalisation du mécontentement populaire.

Après avoir soutenu le mercenariat terroriste contre la Libye, puis la Syrie : quelles sont les prochaines étapes prévues de cet adorateur du sionisme et d’Israël ?


La France dans le collimateur des amis de BHL ? tour_eiffel_attentat_menace_analyse
LBHL_menace_la_francea stratégie sioniste poussant depuis plusieurs années à des tensions et à une escalade du ressentiment inter-communautaire et islamophobe, pourrait plus n’attendre qu’un détonateur sous la forme d’un acte terroriste sous faux drapeau (false flag) voire de grande ampleur, constituant alors un "choc" de dimension internationale ? Et dans le contexte, le territoire français, n’aurait pas de raison d’être épargné par les traitres qui l’ont mené dans la situation économique catastrophique qu’elle connait aujourd’hui…

L’objectif pourrait alors être cumulé :

  • Détermination d’une date programmée pour un effondrement "officiel" de l’euro,
  • Canalisation de la colère populaire par l’attisement des haines inter-communautaires et en particulier islamophobe,
  • Justification a posteriori d’une guerre de l’OTAN de grande ampleur et d’un soutien à Israël.

Même si c’est désastreux pour la France, comme dit BHL à propos des "printemps arabes" : "C’est bon pour Israël" (*)

Haute trahison :

Les vrais responsables de la situation du désastre économique et de cette haine inter-communautaire échappant à leur sort, et bénéficiant même d’un soutien de leur victime dans la poursuite de leur agenda…


I _ L’Algérie en danger ? Menaces de BHL et Risques d’une escalade programmée

BHL_charlie_hebdo_caricature_du_PropheteBHL : "J’appelle de tous mes voeux à un printemps arabe qui "peut et doit" advenir en Algérie"

Les algériens doivent d’être à l’écoute de l’évolution des menaces de Botul ou de ses amis qataris (*cf annexes) contre l’Algérie (notamment via une escalade éventuelle de  la situation du Mali vers le sud algérien). Merci de diffuser les informations de ce présent article…

.

bhl-israelAnalyse confortée par celle de Thierry Meyssan : "L’appétit vient en mangeant », dit le proverbe. Après avoir recolonisé la Côte d’Ivoire et la Libye, puis tenté de s’emparer de la Syrie, la France [inféodée à Israël via BHL et sa clique] lorgne à nouveau sur le Mali pour prendre l’Algérie à revers." (source)

BHL veut l’Algérie à feu et à sang ? Il appelle au "printemps arabe" (comme précédemment pour la Libye puis pour la Syrie)..

(*)BHL : "Le printemps arabe : c’est bon pour Israël !"BHL_Botul_printemps_arabe_syrie_libye_algerie_algera_libya_syria

+ d’infos sur BHL Le Belliciste ( lien suivant) : http://bestofactus.wordpress.com/bhl-le-belliciste/

le_multi_decede_de_la_conférence_sur_la_syrie_francois_hollande_BHL

"Alors que je regardais la Conférence des “amis” du peuple syrien, ce matin 6 Juillet 2012, présidé par François Hollande, quelle ne fut pas ma surprise de reconnaître le visage d’un de ces fameux rebelles syriens, plusieurs fois filmé par la chaîne Al-Jazeera, en tant que syrien tué, blessé, rebelle, secouriste, activiste, etc !  Pour preuve, j’ai capturé cette image à partir de la vidéo publiée sur le site de l’Elysée. (à partir de 5’20)"  [Vidéo censurée par l'Elysée] (Le découvreur du miracle)"

_____________

Quelles évolutions depuis les menaces de BHL ?

La peur d’un printemps algérien aurait-elle pu faire basculer la souveraineté algérienne ?

Plutôt qu’un appel à une union nationale pour opposer un refus de re-colonisation ; l’isolement entre Maroc, Tunisie, un Mali déstabilisé et en face une europe non encore éclatée, a-t-elle achevé de convaincre qu’il valait mieux rendre les armes avant la bataille et commencer à dilapider les bijoux de famille ? Sans compter, l’absence probable d’un soutien intangible de l’ours et du dragon, sinon du divin ?

Si cela était avéré, il ne s’agirait que d’un gain de temps car l’histoire montre que de telles soumissions ne paient pas sur le long terme, sinon la gratitude serait une valeur qui  ressemblerait aux pilleurs et aux usuriers…

" (…) Ils sont prêts à tout pour éviter la disgrâce et la déchéance d’un Bénali ou d’un Moubarek. Les richesses nationales sont bradées et dilapidées aux quatre vents : affaire du gaz de schiste28, « prêt » de 5 milliards de $ au FMI, octroi de marchés foireux et juteux, scandales de la Sonatrach impliquant un algéro-yankee proche de Bouteflika, Chakib Khelil29 ; accueil triomphal réservé à Hollande30, ouverture du ciel algérien aux avions de guerre étrangers et aux drones américains, bases militaires étrangère dans le Sud, …(…)"(LLP)


II_De retour de Syrie, les amis de Botul menacent la France sur son territoire !

Même si la question de la manière dont pourrait prendre forme cette escalade demeure,BHL_botul_if_you_dont_come_to_democracy_It_will_come_to_you on ne peut pas totalement écarter le risque d’une menace terroriste instrumentalisée (= faux-drapeau ou false flag) sur le territoire européen (notamment en France) :

A ce sujet,  Thierry Meyssan mentionne (21/01/2013) : « En effet, durant deux ans, la DCRI [Renseignements français sous contrôle des intérêts israéliens] a favorisé le recrutement de jeunes musulmans français pour se battre avec l’ASL contre l’État syrien. Du fait de la débandade de l’ASL, ces jihadistes reviennent actuellement au pays natal où ils pourraient être tentés, par solidarité avec Ansar Dine, d’utiliser les techniques terroristes qu’on leur a appris en Syrie. » (source)

Quand Botul créait une branche d Al Qaida

Se pourrait-il qu’il y ait haute-trahison ?

Selon "Le journal Echourouk a publié un document officiel irakien qui démontre que Botul organisait une branche terroriste d’Al Qaïda en Irak ! La branche se nommait « Unicité et Djihad ».
Le document date du 18 septembre 2001, à quelques jours seulement des attentats du WTC.
Le complot fut fomenté avec l’aide du kurde Massoud Albarazani, président actuel de gouvernement autonome Kurde  (…)" (LLP -  source )
.

menace terroriste relayée par le CRIF
Comme anticipée par l’analyse de Thierry Meyssan, nouvelle escalade :

Le Crif (lobby sioniste en France) relaie la menace d'un groupuscule (25 janvier 2013) source : crif.org/fr/revuedepresse/internet-un-djihadiste-menace-les-civils-français-sur-le-territoire-français/34748

(Ci-dessus – image de l’article du site du CRIF (Conseil représentatif des Institutions juives de France / (lobby sioniste sur le territoire français) ) - Télécharger article format PDF )

Les sources du CRIF sont directement l’agence de renseignement américaine (MEMRI) prenant ainsi le pied sur la presse grand-public française - une veille d’information à saluer(?) s’agissant d’un simple conseil communautaire :
.
memri5
memri_middle_east_media_3

video  (reliée à l’article précédent)
+ VIDEO de la menace des amis de Botul sur youtube  TvShamikh [vidéo censurée sur Youtube mais texte ci-dessous récupéré depuis le site Memri](23/01) traduite (en anglais) et diffusée sur Memri (24/01) puis publiée sur le site du CRIF le 25/01  (crif.org/fr/revuedepresse/internet-un-djihadiste-menace-les-civils-fran%C3%A7ais-sur-le-territoire-fran%C3%A7ais/34748) -
Message_video_des_moudjahidine_du_pays_de_sham
(ci-dessus texte récupérée depuis le site memri.org de l’allocution vidéo des moudjahidine du pays de Sham* )  (*)Bilad Al Cham (le pays de Cham) = La Syrie.
"Ce message est adressé à la République française ainsi qu’à sa population, de la part des moudjahidines… (…) Nous appelons et incitons donc en amère conséquence les musulmans dans le monde entier ainsi que ceux résidant en France, tel un Cheval de Troie, à accomplir leur devoir religieux qui est de frapper les intérêts français, ses institutions, ses militaires, de même que ses civils, sur le territoire national, ainsi qu’à l’étranger. Ceci afin de les terroriser,(…)"  ( "Moudjahidine du pays de Sham [Syrie] – texte de la vidéo de la menace, repris par memri.org) (télécharger la page du site Memri.org – PDF) ; la page du site Crif.org – PDF )


video (menace ASL)
+ Autre vidéo des amis de BHL (ASL) qui menacent la France ("Frappez durement les français (…) Les français seront boutés dehors [du Mali]" )
ASL_menace_la_france
(tournée dans la « zone libérée de Bansh », non loin de la frontière turque, le vendredi 18 janvier 2013.)

.


BHL soutient les terroristes et demande l’appui aérien et leur armement !
  • BHL_perfideArticle  dans (LE MONDE | 14.08.2012) intitulé "Des avions pour Alep" BHL appelle au soutien aux rebelles syriens (ASL) "Les raisons qui ont poussé, hier, à une intervention pour soutenir les insurgés libyens doivent nous amener à soutenir la rébellion syrienne." (BHL) (télécharger PDF – article sur LeMonde.fr)

  • Article "Bloc Note" dans (LE POINT | 13.12.2012) intitulé "Que faire aujourd’hui pour la Syrie" BHL conseille de  "(…) livrer aux rebelles les armes nécessaires(…)" (télécharger PDF – l’article de sa chronique au journal Le Point  – article sur les-bloc-notes de BHL)
  • (A voir également les déclarations de  Fabius et Kouchner qui pourraient être également condamnables…)

violation de la loi ?
Le fait de soutenir un groupe terroriste qui menace la France est-il une violation du code pénal ?
Article 421-2-1 (inséré par Loi n° 96-647 du 22 juillet 1996 art. 3 Journal Officiel du 23 juillet 1996)
Constitue également un acte de terrorisme le fait de participer à un groupement formé ou à une entente établie en vue de la préparation, caractérisée par un ou plusieurs faits matériels, d’un des actes de terrorisme mentionnés aux articles précédents.
Article 421-2-2 (inséré par Loi n° 2001-1062 du 15 novembre 2001 art. 33 Journal Officiel du 16 novembre 2001)
Constitue également un acte de terrorisme le fait de financer une entreprise terroriste en fournissant, en réunissant ou en gérant des fonds, des valeurs ou des biens quelconques ou en donnant des conseils à cette fin, dans l’intention de voir ces fonds, valeurs ou biens utilisés ou en sachant qu’ils sont destinés à être utilisés, en tout ou partie, en vue de commettre l’un quelconque des actes de terrorisme prévus au présent chapitre, indépendamment de la survenance éventuelle d’un tel acte.

NB : La plainte est l’acte par lequel une personne qui s’estime victime d’une infraction en informe le procureur de la République, directement ou par un service de police ou de gendarmerie. Elle permet à la victime de demander à l’autorité judiciaire la condamnation pénale de l’auteur (peine d’emprisonnement, d’amende, …). La plainte peut être déposée contre une personne identifiée ou contre X, si l’identité de l’auteur des faits est inconnue. (service-public.fr "Porter Plainte")

.


Autre menace parallèle aux précédentes (même période)
tour_eiffel_vigipirate_menace_terroriste

"Une tour Eiffel en feu menacée par un airbus d’Air France, sur une page djihadiste égyptienne" (publiée le 23/01/2013 – source : http://www.kweeper.com/omar_traore/image/424561)

Vive La France (?)
vive_la_france_jose_garcia_michael_youn
Un film à sortir le 20 février 2013, dont la promo est particulièrement agressive ilian_goldman_alain_michael_youn(matraquage publicitaire depuis janvier 2013). Le film met en scène 2 terroristes islamistes qui cherchent à commettre un attentat visant la Tour Eiffel avec un airbus ("Vive La France" avec Michaël Youn- réalisateur du film et acteur  – produit par Alain Goldman époux de la productrice Rose /Roselyne Bosch (ex grand reporter au magazine "le Point*") dont on reproche le militantisme "shoah business"  – notamment à l’occasion de leur film "La Rafle" 2010. Il fonde avec son épouse la société de production "Legende Production" )
.
*A noter concernant le magazine Le Point : 
- Nicolas Baverez (Editorialiste / Chroniqueur au journal Le Point) est membre du Bilderberg en 2007,2008,2009,2011,2012
- L’adresse postale de BHL (STIC – débunké par "Le Perse" – viovocal LDJ) est la même que celle du journal Le Point : 74 avenue du Maine à Paris)
 Ca ne s’invente pas : le producteur du film "Vive la France" est un inconditionnel d’Israel  
"A l’époque, j’étais parti faire mon alyah. Et pour moi, c’était Jérusalem où rien." (…) C’est ce melting-pot de juifs venus de tous les continents qui confortent la verticalité de son identité juive et sioniste. (…)De retour dans le Ville Sainte,(…)Goldman AlainAlain Goldman redevient Ilan, son vrai nom, ce gamin fier d’être juif qui voulait défendre la Terre d’Israël et se battre pour son peuple. Une terre et un peuple qu’il aime sans borne. « Pour moi les juifs d’Israël et ceux de la Diaspora sont les deux poumons d’un même corps » conclue Alain Goldman qui retourne en Israël dès qu’il peut(…)." (hujalumni.eu/fr/alain-goldman-israel/)

"A 12 ans, Ilan Goldman ne lit que Primo Levi, les récits des rescapés des camps. "J‘ai grandi avec la Shoah. Mon père m’en a parlé trop tôt. J’aurais aimé avoir quelques années d’insouciance, accorder du sens au rien. J’ai été hanté par ce drame, j’ai voulu tout faire pour que ça n’arrive plus, ne pas mener une vie inutile."

Militant au Bétar (mouvement de jeunesse sioniste), "moins pour des raisons idéologiques que parce que j’étais rempli de rage, soucieux de montrer que quiconque en avait après les juifs me trouverait sur son chemin", (…)"(journal Le Monde, 09 mars 2010)

tour eiffel camera de surveillance terrorisme

ANNEXE  – Quelles hypothèses pour ces orientations géostratégiques ?

printemps_arabes_2011_2012Sheikh Imran Hosein en 2003 anticipait les printemps arabes (consistant à la mise en place de régimes islamiques pour justifier ultérieurement une attaque directe d’Israël face à ce qui serait alors dépeint comme une menace contre sa sécurité).

Grand-Israel-Shahak1-565x942

10 ans plus tard, on  observe le remplacement successif (sous l’influence de l’OTAN) de régimes laïcs par des régimes islamiques : Tunisie, Libye, Egypte, … Syrie(?), et Algérie(?) prochainement sur la liste ?

* Quelques interviews /conférences de Sheikh Imran Hosein :

+ d’infos sur Sheikh Imran Hosein : http://bestofactus.wordpress.com/?s=hosein&submit=Recherche

+ Sheikh Imran Hosein sur Twitter -> #FF @imranhosein // Dernières vidéos (sous-titrée) -> Site web (francais) : http://imranhoseinfr.wordpress.com/

Orientation confirmée par le Général Wesley Clark (2007) – commandant les forces de l’OTAN entre 1997 et 2001 "Ceci est un mémo qui décrit comment nous allons prendre 7 pays en 5 ans en commençant par l’Irak, ensuite la Syrie, le Liban, la Somalie, la Libye, le Soudan et pour finir l’Iran."


ANNEXE  – Complément d’analyse sur l’Algérie : nouvelle "cible de l’empire"


afrique du nord


Quand Alain Soral alertait du danger et du risque que l’Algérie puisse à son tour devenir la cible des sionistes et de l’Empire (source)


ANNEXE – L’Islam  (et par extension "le djihadisme") infiltrés et manipulés

A voir : analyse du Libre Penseur sur Tariq Ramadan : http://www.renovatiotv.com/blog/lelibrepenseur-t-ramadan-et-nabe-complices-de-l-empire-18-mars-2012.html

Tariq Ramadan, ancien conseiller de Tony Blair (complice du million de morts irakiens) est financé par le Qatar (*2). Malgré le fait qu’il ne soit pas français mais suisse, il a tous les passe-droits pour s’exprimer dans les grands media français, jusqu’à l’assemblée nationale et parler au nom des musulmans français (tandis qu’ils ne l’ont pas élu et qu’il n’a aucune légitimité spirituelle)

Algérie_prochaine étapeArticle sur le sujet de cette caricature "A court de volontaires, les serviteurs du Dajjal recrutent des assassins dans les geôles de Riyad…"

"Le document précédent émanerait du ministère de l’intérieur saoudien parvenu clandestinement à l’agence de presse AINA en Avril 2012 et publié par celle -ci"


video intitulée "Qatar finance Al-Qaïda AQMI ET Mijao au Mali"

video intitulée  "Mali: Le Qatar en accusation" / et pendant ce temps : vidéo menace de "Omar Amarha Ansar dine"

sahel-aqmi-reseau_djihadiste_manipule_par_le_sionisme

djihadistes_du_mali

investissement_du_qatar_2011_en_franceAccointances politiques (& économique) "françaises" avec le Qatar  "Les investissements du Qatar en France" – Le Qatar a des participations très importantes sur les plus grandes entreprises du CAC dont celles qui sont positionnées en Afrique (ex. Total). [Partie émergée de l'iceberg, qui ne  tient pas compte des investissements de nature politique et d'influence de la vie politique française]

(*) Les menaces des qataris rejoignent celles leur ami BHL.

Durant la réunion des ministres des Affaires étrangères des pays arabes, une vive altercation a eu lieu entre le ministre des Affaires étrangères algériens, Mourad Medelci et son homologue qatari, Hamad bin Jassim al-Thani qui menace directement l’Algérie d’être le prochain sur la liste : «Arrêtez de défendre la Syrie parce que votre tour viendra (…)».

D’ailleurs, Le Qatar ne cache même plus son sionisme avancé puisqu’il finance même les campagnes politiques israéliennes (source : almanar  et  autre source )

(*2)+ d’infos sur l’Islam infiltré  : http://bestofactus.wordpress.com/2012/11/01/lislam-infiltre/


COMPLEMENT  – Les antécédants italiens en matière de lutte antiterroriste

…dans un contexte où les terroristes reçoivent la complicité des services de renseignements (ex. italien : Gladio/Stay behind) et d’influence (Bilderberg(*))

Le juge anti-mafia Imposimato (Président Honoraire adjoint de la Cour de Cassation italienne)"destabiliser l’ordre publique pour renforcer l’ordre politique" – en clair, la maxime  maçonnique de l’"Ordo ab Chao" (ordre à partir du désordre) …

(*) NB: François Hollande a été adoubé par le Bilderberg, en remplacement de DSK

(*) NB : Présence de Jean-Louis Bruguière (vice-président de la section d’instruction « lutte anti-terroriste » du TGI de Paris) et magistrat jusqu’en 2007 aurait fait également partie de la réunion du groupe Bilderberg (2003) tout en participant aux instructions de nombreux attentats dont ceux de Paris (1995), Karachi (2002), Madrid(2004),…

(*) NB : Castries, Henri de Castries (Chairman and CEO, AXA Group, "young leader"(1994) de la French American Foundation*) préside la réunion du Groupe Bilderberg en 2012  (Henri de Castries est président du comité de direction du groupe Bilderberg depuis 2011.   né «de Lacroix de Castries», descendant de Saint Roch et du Marquis de Sade) – [A noter également qu'AXA est la première créancière de la dette française - après les banques centrales).

(*) NB : "En France, les piliers qui viennent quasiment à toutes les réunions [du groupe Bilderberg] sont Thierry de Montbrial (membre depuis 1976 et également membre de la Trilatérale), le président de l’Institut Français des Relations Internationales IFRI, un think tank atlantiste,… "  (source)Nicolas Baverez (Editorialiste / Chroniqueur au journal Le Point) (2007,2008,2009,2011,2012)

(*) NB : Autres personnalités française du Bilderberg (2011) : , Pascal Lamy (WTO/OMC), Maurice Lévy (Publicis), Jean-Claude Trichet (EU Central Bank), Nicolas Bazire (LVMH et témoin du mariage de Carla Bruni avec Nicolas Sarkozy)…. CF. également la liste des participants français au groupe Bilderberg entre 2002 et 2010   (dont Bernard Kouchner, sa femme Christine Ockrent 2007 et 2008, Copé, Patrick Devedjan 2006, Richard Descoing 2006, Laurence Parisot MEDEF 2007, Manuel Valls 2008 Ministre de l’Intérieur français "Par ma femme, je suis lié de manière éternelle à la communauté juive et à Israël", Huber Vedrine 2008 ancien ministre des affaires étrangères entre 1997 et 2002 et vice-Président de l’IRIS (Institut des Relations Internationales et Stratégiques),  Giscard d’Estaing ex. Président de la République, Ministre des Finances lors de la promulgation de la loi scélérate "Pompidou-Giscard-Rothschild" du 3 janvier 1973 responsable du service de la dette en France de + de 45 milliard d’euros par an, contribua de façon déterminante à la Convention qui élabora un projet de « Traité établissant une Constitution pour l’Europe » – cf com à propos de l’article 123 du Traité de Lisbonne, et actuellement (2013) chroniqueur au journal "Le Point"  ; Jacques Attali 2006 )

(*) NB : On peut par contre, s’étonner  de la faible représentation directe des sayanim (*) français à ces réunions …

Sayan/Sayanim : "Un autre élément qu’on passe sous silence parce qu’Israël aujourd’hui est l’allié de la France, et qu’être sayan paraît inoffensif. Imaginons qu’on soit en guerre. Israël demandera aux sayanim français d’être leur cinquième colonne, et un grand nombre d’entre eux le feront, parce qu’on a développé chez eux un second patriotisme, plus fort que le premier." (Jacob Cohen, source)


Video (2010) où à 07:40 Karl Zéro pose la question à BHL : "Est-ce que vous faîtes parti du groupe Bilderberg ?" bhl_influenceBHL classe la  question dans le conspirationnisme et contourne la réponse… (son nom en tout cas n’apparaît pas dans les listes récentes des réunions annuelles) Par contre, il ne lui aura pas posé la question de son appartenance au B’nai B’rith (franc-maçonnerie communautaire dont l’influence vis à vis des autres franc-maçonnerie (suivre le lien) semble être déterminante – cf. conférence de Serge de Beketch sur le sujet)…  non plus à d’éventuelles autres "organisations/réseaux sous le tapis" qui traduirait l’influence (sinon l’ascendance) atypique d’1 simple "philosophe milliardaire" dans les circuits du pouvoir et de la décision y compris présidentielle, et ses accointances avec d’autres figures bénéficiant visiblement des mêmes souplesses : Bergé, Rothschild, etc… ?








Responses

  1. Article "actualité Monde" dans (LE POINT | 15.06.2012) intitulé "Que faire aujourd’hui pour la Syrie"La France envisage de fournir aux rebelles syriens des moyens de communication qui les aideraient à prendre le dessus sur les forces du régime de Bachar el-Assad, a déclaré vendredi le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius." (afp via Lepoint.fr – 15/06/2012) Commentaire associé "C’est la première fois qu’un responsable français envisage publiquement une aide matérielle à la rébellion armée contre le régime de Damas." (source: lePoint.fr)

    •  

      ________________________________________________

      "Le Siècle" est un "club de réflexion" (ou "think tank") qui réunit les membres les plus puissants et influents de la classe dirigeante française. On y retrouve des politiciens de droite et de gauche, les patrons des plus grandes entreprises françaises, des journalistes de premier plan dans les médias qui "font l’opinion", et quelques universitaires. Le Siècle compte un peu plus de 500 membres choisis par cooptation, auquels s’ajoutent 200 invités renouvelés chaque année.

      Membres du club "Le siècle":

      Bertrand Collomb
      André Lévy-Lang
      Michel Pébereau

      Pierre Bilger
      Philippe Jaffré
      Gérard Worms  président de la banque Rothschild, administrateur de la Société générale de Belgique (une banque présidée par Etienne Davignon, un membre éminent du Groupe de Bilderberg), président du Siècle de 1999 à 2001
      Etienne Davignon  président de l’ERT (European Round Table, lobby des 40 plus grosse multinationales européennes auprès de la Commission), ex président de la Société Générale de Belgique et de Tractabel, ancien ministre belge, ex-président de l’Agence Internationale de l’Energie, membre éminent du Groupe de Bilderberg dont il fut le président honoraire jusqu’en 2012, membre de la Commission Trilatérale.
      Laurence Parisot  présidente du MEDEF, ex PDG de l’institut de sondages IFOP
      Ernest-Antoine Seillière  ex président du MEDEF, président des holdings Wendel Investissement et CGIP. membre du Groupe de Bilderberg
      Denis Kessler  ex vice-président du MEDEF, PDG de SCOR, président du Siècle de 2008 à 2010
      Jean-Claude Trichet  président de la Banque Centrale Européenne de 2003 à 2011, ancien gouverneur de la Banque de France, membre du Groupe de Bilderberg et de l’IFRI.
      Pascal Lamy  Directeur de l’OMC (Organisation mondiale du Commerce), ex Commissaire européen au commerce, membre du Groupe de Bilderberg, membre de la branche Europe de la RAND Corporation.
      Jean Peyrelevade  ex président du Crédit Lyonnais et de la banque Suez
      Jean-Yves Haberer  ex président du Crédit Lyonnais
      Daniel Bouton  ex président de la Société Générale
      Claude Bébéar  ex président d’Axa
      Louis Gallois  président d’EADS
      Louis Schweitzer  président de Renault, membre du Groupe de Bilderberg, de l’IFRI, et du Forum de Davos, président du Siècle de 2002 à 2004
      Michel Bon  ex président de France Telecom, de Carrefour et de l’Institut de l’Entreprise
      Alain de Pouzilhac  président d’Havas (groupe de médias et de publicité)
      Maurice Levy  président du groupe Publicis
      Alain de Pouzilhac  président du groupe Havas
      Édouard de Rothschild banquier, homme d’affaires, principal actionaire du journal Libération
      Antoine Bernheim dirigeant associé de la banque Lazard
      Louis Gallois  président d’EADS, ex président de la SNCF
      Serge Dassault  député UMP, PDG de Dassault Aviation
      Olivier Dassault  député UMP, directeur général adjoint de Dassault Aviation
      Antoine Guichard  PDG du groupe Casino
      Bernard Attali  ex PDG d’Air France, administrateur d’Eurotunnel et de Air Canada, ex PDG du Gan, magistrat à la Cour des Comptes
      Stéphane Courbit  homme d’affaires et producteur de télévision (émission d’Arthur, Dechavanne, etc)
      Pascal Nègre  PDG d’Universal Music
      Lars Oloffson  Directeur général de Carrefour
      Ana Palacio  Directrice internationale d’Areva, ex vice-présidente de la Banque Mondiale, membre du Council on Foreign Relations (CFR)
      Véronique Morali  présidente de Fimalac, administrateur de Coca Cola Enterprises, ancien inspecteur des Finances
      Guillaume Pepy  président de la SNCF
      Maxime Lombardini  directeur général d’Iliad (maison mère de Free)
      Jean-Pierre Frémont  directeur général adjoint de Veolia Environnement
      Yannick Bolloré  fils de Vincent Bolloré et administrateur du Groupe Bolloré
      Delphine Arnault  fillle de Bernard Arnault, administratrice de plusieurs sociétés
      Jean-Bernard Lévy  PDG de Vivendi Universal
      Jean-Marie Messier  ex PDG de Vivendi Universal (exclu du Siècle après ses déboires)

      Pouvoir politique

      Martine Aubry  membre du Parti Socialiste, ministre dans plusieurs gouvernements socialistes successifs
      Olivier Schrameck  directeur de cabinet du premier ministre Lionel Jospin de 1997 à 2002
      Lionel Jospin  membre du Parti Socialiste, premier ministre de 1997 à 2002
      Dominique Strauss-Kahn  membre du Parti Socialiste, ancien ministre des Finances de Lionel Jospin. Membre du Groupe de Bilderberg.
      Pierre Moscovici, ministre PS de l’économie et des finances, ancien ministre des affaires européennes
      Manuel Valls  député du Parti Socialiste, ministre de l’Intérieur depuis mai 2012.
      Hubert Vedrine, membre du Parti Socialiste, ancien ministre des Affaires étrangères de Lionel Jospin, ancien Secrétaire Général de l’Elysée sous François Mitterrand. Membre du Groupe de Bilderberg et de l’IFRI.
      Jean-Pierre Chevènement, membre du Parti Socialiste, ministre dans plusieurs gouvernements
      Laurent Fabius, membre du Parti Socialiste, ex premier ministre, ex ministre des finances
      Elisabeth Guigou, membre du Parti Socialiste, ministre dans plusieurs gouvernements
      Bernard Kouchner  membre du Parti Socialiste, ministre dans plusieurs gouvernements de gauche et de droite, membre du Groupe de Bilderberg
      Jacques Attali  ex conseiller du président François Mitterrand, ex président de la BERD
      Thierry de Montbrial  président de l’IFRI, membre du Groupe de Bilderberg
      Nicolas Sarkozy  leader de l’UMP (principal parti de droite), ex ministre des finances et de l’intérieur, ex président de la République
      Jean-Pierre Raffarin  membre de l’UMP, premier ministre de 2002 à 2005
      Thierry Breton  ex-PDG de France Telecom, ministre UMP des finances de 2005 à 2007
      Jean-François Copé  ex-ministre UMP du budget
      Alain Juppé  ex premier ministre de Jacques Chirac, ex ministre de la Défense; actuel ministre des Affaires Etrangères
      François Baroin  porte-parole du gouvernement et ministre UMP du Budget
      Xavier Bertrand  ministre UMP de l’Emploi
      Eric Woerth  ex ministre UMP du budget
      Xavier Darcos  ex ministre UMP de l’éducation
      Rachida Dati ex ministre UMP de la justice
      Eric Besson ex ministre sarkozyste de l’immigration, ex membre du PS
      Luc Ferry ex ministre UMP de l’éducation
      Martin Hirsch ex ministre de Sarkozy
      Fadela Amara ex secrétaire d’état de Sarkozy chargée de la Ville
      Rama Yade ex ministre de Sarkozy
      Hervé Gaymard  député UMP, ex-ministre de l’Economie
      Michel Barnier  commissaire européen au "marché intérieur" et aux services, ex secrétaire d’État UMP aux Affaires européennes
      Jacques Barrot  ex ministre UMP du Travail des Affaires sociales et de l’Emploi, ancien commissaire européen à la Politique régionale, puis aux Transports, et enfin à la Justice, à la Sécurité et aux Libertés
      Dominique Perben  ex-ministre UMP de la Justice
      Pierre Méhaignerie  député UMP, ex-ministre UDF de la Justice
      Jean-Pierre Fourcade  sénateur UMP, successivement ministre de l’économie et ministre de l’aménagement du territoire de Valery Giscard d’Estaing
      Hervé Mariton  député UMP
      Françoise de Panafieu  député UMP
      Christian Jacob  député UMP
      Michel Sapin, ministre PS du travail, ex ministre du budget
      Vincent Peillon, ministre PS de l’éducation
      Jean-Yves Le Drian, ministre PS de la défense
      Marisol Touraine, ministre PS des affaires sociales et de la santé
      Pierre-René Lemas, secrétaire général de l’Elysée de François Hollande
      Benoit Apparu, secrétaire d’état PS au logement et à l’urbanisme
      Jeanette Bougrab, secrétaire d’état PS à la jeunesse et à la vie associative
      Jack Lang, député PS, ex ministre de la Culture, ex ministre de l’Education
      Claude Allègre, ex ministre PS de l’éducation, géophysicien, défenseur du nucléaire et des OGM, négationniste du réchauffement climatique
      Michel Vauzelle  ex ministre PS de la Justice
      Jean-Paul Huchon  président PS de la région Ile de France
      Hervé de Charette  député UMP, ex ministre des affaires étrangères
      Anne-Marie Idrac  ancienne présidente de la SNCF et de la RATP, ancien ministre UMP
      Catherine Nay  conseillère de Sakozy à l’Élysée
      Corinne Lepage  ancienne ministre de l’environnement
      Catherine Colonna  ex ministre UMP des affaires européennes
      Olivier Schramek  haut fonctionnaire, directeur de cabinet de Lionel Jospin à Matignon de 1998 à 2002
      Pierre Joxe  ex-ministre PS de l’Intérieur, membre du Conseil Constitutionnel
      Pierre Steinmetz   membre du Conseil Constitutionnel

      Syndicats

      Nicole Notat  secrétaire général du syndicat CFDT de 1992 à 2002, présidente du Siècle de 2011 à 2013
      Jean-Christophe Leduigou  responsable chargé des revendications à la CGT

      Pouvoir médiatique

      Anne Sinclair  journaliste, productrice TV
      Christine Ockrent  journaliste, présentatrice d’émissions politiques, directrice de France 24, épouse de Bernard Kouchner, membre du club Aspen France, du Groupe de Bilderberg et de la French American Foundation
      Patrick Poivre d’Arvor  journaliste, présentateur du journal télévisé de 20h sur TF1
      David Pujadas  journaliste, présentateur du journal télévisé de 20h sur France 2
      Patrick de Carolis journaliste, ex président de France Télévisions
      Rémy Pflimlin  actuel président de France Télévisions, ex directeur général de France 3, cousin d’Étienne Pflimlin, président du Crédit Mutuel
      Marc Tessier ancien président de France Télévisions
      Alexandre Adler éditorialiste au Figaro, membre du Groupe de Bilderberg, proche des néo-conservateurs américain, ami de Richard Perle, de Paul Wolfowitz et de Henry Kissinger
      Franz-Olivier Giesbert  ex directeur général du Figaro, présentateur d’émission culturelles
      Jean-Marie Colombani  directeur du journal Le Monde
      Denis Jeambar  directeur des éditions du Seuil, ex directeur et éditorialiste du magazine L’Express, ex directeur général d’Europe 1
      Claude Imbert  ex directeur général et éditorialiste du magazine Le Point
      Sylvie Pierre-Brossolette  rédactrice en chef du magazine Le Point, fille de Claude Pierre-Brossolette, secrétaire général de l’Elysée sous Valéry Giscard d’Estaing, ex PDG du Crédit Lyonnais, ex PDG de la banque Stern
      Patrick de Carolis  journaliste, présentateur, ex président de France Télévisions
      Jean-Marie Cavada  journaliste, présentateur, député européen du "Nouveau Centre", ex directeur de l’information de France 3 puis de TF1, ex président de La Ciquième, ex président de Radio France
      Nicolas de Tavernost  président de M6
      Serge July ex-directeur du journal Libération
      Laurent Joffrin directeur du journal Libération, ex directeur du Nouvel Observateur
      Emmanuel Chain journaliste, ex présentateur de l’émission économique "Capital" sur M6
      Alain Duhamel  politologue, chroniqueur à RTL
      Olivier Duhamel  politologue, chroniqueur à LCI et Valeurs Actuelles, présentateur de l’émission "Mediapolis" sur Europe 1, co-directeur de la revue Pouvoirs, professeur à Sciences-Po
      Bernard Pivot  ex présentateur d’émissions télévisées littéraires, membre de l’Académie Goncourt
      Michèle Cotta  ex-directrice générale de France 2, et ex-directrice du service politique de France 2
      Denis Olivennes directeur d’Europe 1, directeur du Pôle information du groupe Lagardère, ex directeur général du Nouvel Observateur
      Christopher Baldelli  président du directoire de RTL, ex directeur général de M6, ex conseiller de Sarkozy au ministère des Finances
      Alain Genestar  ex rédacteur en chef de Paris Match (groupe Hachette-Filipacchi), ex directeur de la rédaction du Journal du Dimanche
      Marc Tessier  ancien président de France Télévisions
      Julien Kouchner  fils de Bernard Kouchner, directeur général de la société de production audiovisuelle CAPA
      Marie-Louise Antoni journaliste au Monde
      Eric Le Boucher  directeur du quotidien économique Les Echos, ex rédacteur en chef économique du Monde
      Denis Delmas président de de TNS Sofres (institut de sondages)
      Anne-Marie Couderc  député UMP et directrice générale du groupe de médias Hachette-Filipacchi
      Teresa Cremisi PDG du groupe d’édition Flammarion, ex n°2 des éditions Gallimard
      Odile Jacob  présidente des éditions Odile Jacob
      Bertrand Collomb  producteur de télévision
      Teresa Cremisi  présidente des éditions Flammarion
      Michel Field  journaliste sur Europe 1
      Serge Moati  journaliste sur France 5, réalisateur de documentaires politiques
      Julien Kouchner  directeur général de l’Agence CAPA
      Alain-Gérard Slama  journaliste au Figaro et à France Culture
      Fabienne Pascaux  directrice de la rédaction de Télérama
      Pierre Assouline  chroniqueur littéraire au Nouvel Observateur et à Lire

      Autres

      Alain Minc  consultant, conseiller auprès de plusieurs grands chefs d’entreprises et ministres
      Nicolas Baverez  avocat d’affaires, membre du comité directeur de l’Institut Montaigne (autre "club de réflexion" important), membre du MEDEF, éditorialiste au Point, ex chroniqueur au Monde et aux Echos, professeur à l’ENA et à l’Université de Lyon III, ancien conseiller à la Cour des Comptes
      Christian de Boissieu économiste souvent invité en tant "qu’expert" sur les plateaux TV
      Daniel Cohen économiste souvent invité en tant "qu’expert" sur les plateaux TV
      Michel Gaudin préfet de police de Paris
      Renaud Denoix de Saint Marc membre du Conseil constitutionnel, ex vice-président du Conseil d’état, président du Siècle de 2005 à 2007
      Simone Rozès  présidente de la Cour de cassation
      Christian Noyer  président de la Banque de France, ex directeur de cabinet d’Edouard Balladur, puis d’Edmond Alphandéry et de Jean Arthuis au ministère des finances
      Gilles Carez  rapporteur de la commission des finances de l’Assemblée nationale
      Jean Castex  conseiller-maitre à la Cour des Comptes, conseiller régional UMP Languedoc-Roussillon
      Jean-Louis Bourlanges  conseiller-maitre à la Cour des Comptes, professeur à Sciences-Po, chroniqueur à l’Expansion
      Bernard Bigot  directeur du Commissariat à l’Energie Atomique (CEA)
      Richard Decoings haut fonctionnaire, directeur de l’Institut d’études politiques de Paris (décédé en 2012)
      Laurent Batsch président de l’Université de Paris-Dauphine
      Karoll Beffa professeur à l’Ecole Polytechnique et à l’Ecole Normale Supérieure
      Olivier Ferrand président du think tank socialiste Terra Nova
      Jean Veil  avocat à la Cour d’Appel de Paris, fils de Simone Veil

      source . http://www.syti.net/Organisations/LeSiecle.html (2004)

      ________________________________________________


      L’IFRI (Institut Français des Relations Internationales) est l’un des 3 "think tanks" (ou "club de réflexion") les plus influents en France, avec "Le Siècle" et la "Fondation Concorde". Comme son nom l’indique, l’activité de l’IFRI est orientée vers la politique internationale, ce qui inclut des questions comme l’économie, la mondialisation, ou les méthodes de "gouvernance". L’IFRI rassemble des personalités politiques de droite et de gauche, des patrons de grandes entreprises, et quelques universitaires.

      En plus des adhésions de ses membres, l’IFRI est financée par les dons des plus grandes entreprises françaises et de quelques entreprises européennes et américaines. La liste de ces entreprises est impressionante. On y retrouve presque toutes les sociétés du CAC 40.

      Membres de l’IFRI : Directeur général: Thierry de Montbrial

      Bertrand Collomb président de Lafarge, membre du Siècle, membre du Groupe de Bilderberg
      Jean-Claude Trichet président de la Banque Centrale Européenne, ancien gouverneur de la Banque de France, membre du Siècle, membre du Groupe de Bilderberg et du Siècle
      Louis Schweitzer président-directeur général de Renault, membre du Siècle, du Forum de Davos, et du Groupe de Bilderberg
      Jacques Friedmann président du conseil de surveillance d’AXA
      Philippe Jurgensen président-directeur général de l’Anvar
      Amiral Jacques Lanxade ancien chef d’état-major des armées
      Jacques de Larosière membre de l’Académie des sciences morales et politiques
      Michèle Legras conseiller maître à la Cour des comptes
      Didier Pineau-Valencienne président d’honneur de Schneider Electric, président de l’AFEP
      Hubert Vedrine, membre du Parti Socialiste, ancien ministre des Affaires étrangères de Lionel Jospin, ancien Secrétaire Général de l’Elysée sous François Mitterrand. Membre du Groupe de Bilderberg et du Siècle.
      Robert Badinter avocat, ancien ministre de la Justice
      Christine Ockrent, journaliste et présentatrice d’une émission politique à France 3, membre du Groupe de Bilderberg
      Jean-Bernard Raimond ancien ministre, député des Bouches du Rhône
      Philippe Jurgensen président-directeur général de l’Anvar
      Michel François-Poncet président du conseil de surveillance de Paribas
      Yves-Thibault de Silguy membre du directoire de Suez-Lyonnaise des Eaux
      Maurice Ulrich sénateur de Paris

      Entreprises membres de l’IFRI

      Liste des entreprises les plus connues (pour l’année 2003):
      AMN-AMRO France, Accor, Air France, Air Liquide, Alcatel, Américan Express, ANVAR, Arcelor, Areva, Arianespace, Axa, Banque du Louvre, Barclays Bank, Bayard Presse, BNP Paribas, Bouygues, Caixa Bank, Carrefour, CCF, CNES, Chambre de Commerce de Paris, Citigroup, CNP Assurances, COFACE, COFIP, Colas (travaux publics), Crédit Agricole, Crédit Foncier de France, Crédit Lyonnais, Crédit Mutuel, Crédit Suisse, Daimler Chrysler, Danone, Dassault Aviation, Deutsche Bank, Dexia, Dresner Bank, EADS, Eiffage, EDF, Eramet, Fédération Nationale des Travaux Publics, Fimalac, France Telecom, Global Equities, HSBC, IBM France, Institut Français du Pétrole, JP Morgan & Chase Manhattan Bank, KSB, La Mondiale, Lafarge, Lazard Frères, Les Echos, L’Oréal, le MEDEF, Mondial Assistance, Morgan Stanley, Natexis Banques Populaires, Nokia, Novartis Europe, PSA Peugeot Citroen, Renault, Banque Rothschild, RTE, Sagem, Sanofi Synthelabo, Schneider Electric, Scor, Siemens, Société du Louvre, Sodexho, Sofinnova, Solving International, Suez, Thales, Total, Vallourec, Viel et Cie, Vivendi, et Wendel Investissement (le holding présidé par Ernest Antoine Sellière)

      source : http://www.syti.net/Organisations/IFRI.html (2004)

      ________________________________________________

      • Réseaux et influences des membres du gouvernement actuel …

        Manuel Valls – Ministre de l’Intérieur
        Pierre Moscovici – Ministre de l’Economie
        Michel Sapin – Ministre du Travail
        Vincent Peillon – Ministre de l’Education Nationale
        Jean-Yves Le Drian – Ministre de la Défense
        Stéphane Le Foll – Ministre de l’Agriculture
        Laurent Fabius – Ministre des Affaires Etrangères
        Arnaud Montebourg – Ministre du Redressement Productif
        Marisol Touraine – Ministre de la Santé
        Aurélie Filippetti – Ministre de la Culture
        Nicole Bricq – Ministre de l’Energie et du Développement Durable
        Jérôme Cahuzac – Ministre du Budget
        Jean-Marc Ayrault – Premier Ministre
        François Hollande – Président de la République

        Suivre ce lien : ladissidence.org

  2. "Algérie : une caserne attaquée par 50 hommes armés, 6 militaires blessés

    Cinquante hommes munis de lance-roquettes antichars ont attaqué une caserne du nord-est algérien, déclenchant une riposte de l’armée qui a fait usage de son aviation, a indiqué jeudi un journal faisant état de deux assaillants tués et de six militaires blessés.

    Un assaillant a également été blessé dans l’attaque, qui a eu lieu mercredi soir et visé une caserne militaire à Khenchela (540 km au sud-est d’Alger), selon le quotidien El-Khabar qui cite une source de la sécurité.

    Les armes utilisées dont des RPG provenaient de Libye, a-t-on précisé de même source ajoutant que des Tunisiens et des Libyens figuraient parmi les assaillants. " (Alterinfo – 07/02/2013)

  3. "Nouvel Ordre Mondial : un avocat italien demande au procureur de Rome d’enquêter sur le groupe Bilderberg"

    "Alfonso Luigi Marra accuse l’organisation secrète d’avoir comploté pour sélectionner Mario Monti comme premier ministre.

    L’avocat italien Alfonso Luigi Marra a demandé au procureur de Rome d’enquêter sur le groupe secret Bilderberg pour activité criminelle, questionnant le fait de savoir si la réunion de 2011 en Suisse de cette organisation élitiste a mené à la sélection de Mario Monti comme premier ministre de l’Italie.

    Le groupe Bilderberg est une réunion annuelle d’environ cent-vingt personnes les plus influentes au monde, provenant des milieux de la politique, des affaires, de la banque, des universités, des médias et même des familes royales. Les rapports de presse minimisent de manière routinière la signifiance réelle de cette réunion, malgré le fait qu’elle a prouvé à maintes reprises son statut de créatrice politique et qu’elle n’est pas une « simple réunion de babillages », comme certains ont caractérisé les activités du groupe Bilderberg.

    La demande de Marra au procureur de la république de Rome pour qu’il fasse enquêter sur le groupe (version italienne ICI), identifie l’organisation comme étant « un gouvernement mondial secret cherchant à déstabiliser les démocraties au moyen du carnage » et qui a comptée sur une « collusion institutionnelle » pour conserver son agenda secret.

    Marra cite l’article 18 de la Constitution italienne, qui bannit explicitement toute société secrète de s’engager dans des activités politiques.(…)" (resistance71 via lesmoutonsenrages)

  4. Quelles évolutions depuis les menaces de BHL ?

    La peur d’un printemps algérien aurait-elle pu faire basculer la souveraineté algérienne ?

    Plutôt qu’un appel à une union nationale pour opposer un refus de re-colonisation ; l’isolement entre Maroc, Tunisie, un Mali déstabilisé et en face une europe non encore éclatée, a-t-elle achevé de convaincre qu’il valait mieux rendre les armes avant la bataille et commencer à dilapider les bijoux de famille ? Sans compter, l’absence probable d’un soutien intangible de l’ours et du dragon, sinon du divin ?

    Si cela était avéré, il ne s’agirait que d’un gain de temps car l’histoire montre que de telles soumissions ne paient pas sur le long terme, sinon la gratitude serait une valeur qui ressemblerait aux pilleurs et aux usuriers…

    " (…) Avant les dernières élections législatives, ils se sont fait les relais d’une propagande officielle consistant à brandir un danger extérieur menaçant l’intégrité territoriale de l’Algérie, en pointant du doigt l’OTAN, faisant mine d’oublier que les généraux algériens participent depuis longtemps aux réunions de cette organisation criminelle hégémonique, aux côtés de leurs homologues israéliens27. Croient-ils vraiment que nous sommes aveugles et ignorants de leur traitrise ?

    Ils feignent d’oublier que leurs papounets sont prêts à tout pour éviter la disgrâce et la déchéance d’un Bénali ou d’un Moubarek. Les richesses nationales sont bradées et dilapidées aux quatre vents : affaire du gaz de schiste28, « prêt » de 5 milliards de $ au FMI, octroi de marchés foireux et juteux, scandales de la Sonatrach impliquant un algéro-yankee proche de Bouteflika, Chakib Khelil29 ; accueil triomphal réservé à Hollande30, ouverture du ciel algérien aux avions de guerre étrangers et aux drones américains, bases militaires étrangère dans le Sud, …(…)"(LLP)

  5. Laurent Fabius appelle à armer les terroristes qui menacent la France !

    Haute trahison, ça continue ? Jeudi 14 Mars 2013 – Laurent Fabius interrogé par France Info: "Nous avons demander de lever l’embargo sur les armes " (source)

    • Le gouvernement affirme n’avoir plus d’argent pour l’armée française… mais en trouve pour armer les rebelles syriens

      Alors que le ministère de la Défense a dû procéder à 54 000 suppressions de postes au cours du quinquennat de Nicolas Sarkozy, les contraintes budgétaires fixées par François Hollande dans le but de « sauver l’euro » ont de fortes probabilités d’accélérer la destruction de nos armées. (u-p-r.fr – 14 mars 2013)

      • Kouchner appelle à « livrer des armes aux rebelles » (JDD – 16/02/2013), Or les rebelles Syriens ont clairement menacé la France (source).

        • "Bravo, ils ont osé déposer plainte contre l’Etat français pour soutien au terrorisme en Syrie"

          La France et la Grande-Bretagne veulent livrer des armes aux rebelles syriens !La France et la Grande-Bretagne veulent livrer des armes aux rebelles syriens !Le Parti Anti Sioniste dépose plainte contre l’Etat français pour ingérence et soutien au terrorisme en Syrie ! (…)" (sos-crise 15/03/2013)

  6. Vers un nouveau coup de force occidental en Algérie ?

    "En Algérie, les réseaux de déstabilisation sont en place depuis la fin 2010. Ils se sont déjà fait la main en janvier puis en août-septembre 2011. La crise libyenne, l’assaut contre la Syrie et les opérations de l’OTAN au Sahel ont simplement reporté leur opération en vue d’un coup d’État pro-occidental.

    OTPOR/CANVAS, encore et toujours…

    Ces réseaux de déstabilisation, il ne faut pas les confondre avec les réseaux djihadistes chargés, eux, ensuite, de transformer l’insurrection en guerre civile.

    Derrière ces réseaux on retrouve les activistes arabes formés à Belgrade et aux USA par le réseau OTPOR et CANVAS [1], son école de subversion, financés par la CIA. OTPOR, directement financé et soutenu par la CIA et les réseaux SOROS, est directement derrière le déclenchement des soi-disant « révolutions arabes », par le biais de coups d’État rampants qui sont la marque des mercenaires des USA et de l’OTAN. Il s’agit purement et simplement comme nous n’avons cessé de le dire dès le premier jour de coups d’État, soigneusement orchestrés et préparés par les services spéciaux de l’OTAN. Avec l’aide des mercenaires de l’Occident, les professionnels de la déstabilisation made in NATO, « OTPOR et Cie »… (source et suite)

  7. Déstabiliser l’Algérie par un «Printemps» via la Tunisie?

    "Depuis quelques jours, des informations font état d’une officine privée américaine liée à la CIA qui s’emploie, à partir de la Tunisie, à recruter des Algériens pour en faire, après une « formation », des acteurs et animateurs d’un « Printemps arabe » projeté en Algérie. Il s’agit bien de cette vitrine de la CIA, l’ONG « Freedom House » qui se déclare aider à la défense des droits humains, les libertés et la démocratie, dans les pays en déficit dans ce domaine.(…)" (AllainJules.com – 20/03/2013)

  8. 61% des Français sont opposés à la livraison d’armes aux rebelles syriens (IFOP – source)

  9. La Tour Eiffel évacuée par crainte d’un attentat

    Un appel anonyme a brandi la menace d’un attentat ce samedi soir contre le plus célèbre monument de Paris. Les autorités ont jugé le danger suffisamment sérieux pour évacuer le site. (L’Express – 30/03/2013)

  10. Le point sur la réunion Bilderberg 2012 (source)

    La traditionnelle réunion du Bilderberg a lieu en ce moment à Chantilly en Virginie, comme en 2008. Si la teneur des débats est encore assez floue, la liste des invités semble l’être aussi. Un changement notable cette année : c’est Henri de Castries, copain d’Hollande et n°1 du groupe d’assurances Axa, qui succède à Etienne Davignon comme secrétaire général.

     Depuis vingt ans au moins, c’était Etienne Davignon qui en était le secrétaire. Proche de David Rockefeller et du monde du business (Davignon a été président de l’European Round Table of Industrialists, le lobby européen des multinationales, vice président de la Commission Européenne, membre de la commission Trilatérale et de la Fondation Dichtley, membre du directoire du Centre for European Policy Studies, et membre de moult conseils d’administration, dont Suez, Solvay, Accor, Kissinger Associates, de la Société Générale, de Fortis etc.), Davignon s’est même vanté que sans le Bilderberg, on n’aurait pas eu l’euro. On savoure aujourd’hui les conséquences des délires de nos crânes d’œuf ultra libéraux.

    Bref, Davignon, trop vieux ou trop grillé aux yeux du grand public, va laisser sa place à un autre type du même genre, le dénommé Henri de La Croix de Castries, pdg d’Axa. Hollande, le nouveau président élu suite à un scrutin bidon, connaît bien de Castries, avec qui il a étudié à HEC Paris puis à l’ENA (promotion Voltaire). A ce sujet, on peut se demander à quoi il sert de financer l’ENA avec les deniers publics, si c’est pour que les élites s’empressent d’entuber le populo avec leurs multinationales, mais passons.

    Revenons sur son parcours, typique des pantouflards de la République bananière française. Après avoir fini HEC et l’ENA, de la croix de castries se retrouve à l’inspection des finances, puis à la direction du Trésor en 1984.  En 1986, à l’aube du « tournant libéral » de Miterrand, de castries privatise des entreprises publiques, puis rejoint Axa, le groupe de l’inébranlable Claude Bébéar.

    L’ultra libéral de castries avait d’ailleurs soutenu Hollande publiquement, comme si Hollande allait défendre les intérêts du capital, et lui avait refilé 7.500 euros (maximum autorisé).

    De fait, depuis un an on a pu lire dans les journaux type Marianne, Le Monde et autres plumitifs, qu’Hollande étaitfort apprécié des grands patrons français (Jean-Bernard Lévy de Vivendi, Nicolas Duhamel de BPCE, Mathieu Pigasse de la banque Lazard…). Cherchez l’erreur. Après tout ce que le nabot à talonnettes a fait pour eux ! Normal, Hollande a un parcours digne des vautours du CAC40 : HEC, Sciences Po, ENA…

    Et puis, Manuel Valls, l’homme dont on se demande encore ce qu’il fait au PS (même si le PS est de droite), se vante d’avoir étéprésent au Bilderberg 2008.

    Rappelons que le Bilderberg a été créé pour mettre l’Europe de la concurrence libre et non faussée sur les rails. Il a été créé en 1954 par David Rockefeller et le prince Bernhardt des Pays Bas. 

    Il est financé par les contribuables qui abritent les réunions et en financent la sécurité, et aussi par les « amis du Bilderberg » et les entreprises pour lesquelles travaillent les membres. Pour ce qui est des amis US dudit Bilderberg, on sait par exemple qu’Henri Kissinger a versé 10.000$ en 2009, Marie Josée Kravis de l’Institut Hudson et Henry Kravis ont versé 15.000$ en 2009 et 50.000$ en 2008, le Washington Post a versé 25.000$, de même que Goldman Sachs. En 2008, David Rockefeller a été généreux avec son bébé, versant 50.000$, Microsoft a versé 75.000$, la fondation Wolfensohn a donné 25.000$, Peter Thiel, le créateur de Pay Pal, a versé 75.000$, Lazard et Goldman Sachs ont versé 25.000$, Coca Cola 10.000$.

    Question : pourquoi tous ces gens et ces entreprises financent le Bilderberg ? Parce qu’ils en attendent un beau retour sur investissement !

     Si on en croit la liste des personnes attendues en 2012, il y aura une bonne moitié d’américains, quelques français:

    Anne Lauvergeon, Henri de castries, thierry de montbrial (membre du Siècle, qui semble être une sorte de succursale du bilderberg, et/ou sa caisse de résonnance), Nicolas Baverez membre du Siècle (entre autres) et  Pascal Lamy qui sont indéboulonnables eux aussi.

    Et des nouveaux: Christophe Béchu, sénateur et président UMP du Conseil général du Maine et Loire, Pierre Vimont qui est Secrétaire général exécutif du Service européen pour l’action extérieure et travaille donc avec Catherine Ashton, Pierre André de Chalendar le patron de Saint Gobain depuis juin 2010 et membre du Siècle ainsi que du CA du Cercle de l’Industrie créé en 1993 par Strauss Kahn pour faire du lobbying à Bruxelles, le comte Jean-Dominique Senard,  tout nouveau président de Michelin (depuis le 11 mai 2012, passé avant chez Total et Pechiney) et par ailleurs membre de la "noblesse pontificale", et le nouveau patron du Monde qui en moins de deux ans est aussi passé dans les directions des quotidiens économiques Les Echos et La Tribune après BFM,  Erik Izraelewicz, également membre du "conseil scientifique" du Centre d’études prospectives et d’informations internationales (CEPII).

    PIECE JOINTE: Liste des membres du Siècle

    Cette année, il y a peu d’Italiens et d’Espagnols. Et cinq Turcs, grande nouveauté qui n’est pas pour nous rassurer : ce sont bien les Etats Unis qui veulent coller la Turquie dans l’Europe, et cela depuis des années. Et ils vont y arriver, comme toujours, même contre l’avis des peuples, à qui on ne demandera pas leur avis.

    Voici la liste officielle des participants :

    Parmi les personnages intéressants, on a Bassma Kodmani, affiché comme ‘international’, mais qui est réalité membre du bureau exécutif et chef des affaires étrangères du Conseil National Syrien (et qui est déjà venu au Bilderberg de 2008), ou Gary Kasparov, dissident russe bien connu.

    Et une absence remarquée, celle de David Rockefeller, qui, il est vrai, atteint un âge canonique.  Cependant, il est probable qu’il y vienne quand-même, tout comme Angela Merkel, qui était venue en 2011 sans être sur la listeofficielle, de même que l’ex 1er ministre espagnol José Luis Zapatero ou encore Bill Gates. Car, il semble que depuis deux ou trois ans, depuis que les réunions secrètes du Bilderberg sont complètement éventées et que l’organisation a créé son site web officiel, eh bien il semble que la liste des invités soit à prendre avec moult pincettes.

  11. Les USA préparent une force d’intervention rapide en prévision de la chute du régime algérien

    "Le gouvernement de Mariano Rajoy a autorisé diligemment les USA à déployer sur le territoire espagnol, une force d’intervention rapide, en prévision d’un chaos généralisé prévu en Algérie. la base Morón de la Frontera située à la province de Séville en Andalousie, se déploieront dans les jours qui viennent, un demi-millier d’éléments des forces spéciales, relevant du corps des Marines de l’US Navy, ainsi que 8 avions militaires américains. Cette force d’appoint américaine, sera investie de la mission d’intervenir en Algérie, où les prémices d’un chaos généralisé se font de plus en plus précises, notamment dans le sud du pays, et à l’approche des présidentielles par lesquelles, l’actuel président Abdelaziz Bouteflika, compte s’éterniser au pouvoir en se confectionnant un scrutin le faisant succéder une 4ème fois, à lui-même. Selon le journal londonien Al Quds Al Arabi qui a rapporté cette information, la décision espagnole d’autoriser les USA à déployer leurs forces, s’est prise inhabituellement vite. " (leschroniquesdeRorschach – 25/04/2013)

  12. ALGERIE : les troupes US se positionnent en ESPAGNE en prévision d’un effondrement généralisé

    "Du GAZ et du PETROLE à perte de vue…!

    Le gouvernement de Mariano Rajoy a autorisé diligemment les USA à déployer sur le territoire espagnol, une force d’intervention rapide, en prévision d’un chaos généralisé prévu en Algérie. A la base Morón de la Frontera située à la province de Séville en Andalousie, se déploieront dans les jours qui viennent, un demi-millier d’éléments des forces spéciales, relevant du corps des Marines de l’US Navy, ainsi que 8 avions militaires américains.

    Cette force d’appoint américaine, sera investie de la mission d’intervenir en Algérie, où les prémices d’un chaos généralisé se font de plus en plus précises, notamment dans le sud du pays, et à l’approche des présidentielles par lesquelles, l’actuel président Abdelaziz Bouteflika, compte s’éterniser au pouvoir en se confectionnant un scrutin le faisant succéder une 4ème fois, à lui-même. Selon le journal londonien Al Quds Al Arabi qui a rapporté cette information, la décision espagnole d’autoriser les USA à déployer leurs forces, s’est prise inhabituellement vite. " (CQLMDP – 26/04/2013)

  13. Plusieurs compagnies énergétiques quittent l’Algérie (03/05/2013)

    Plusieurs compagnies énergétiques quittent l’Algérie BP n’est pas le seul groupe énergétique étranger à réduire ses investissements en Algérie. [+ société américaine Hess Corp (02/05/13) + Le groupe britannique BG (expiration de la licence en septembre)] (Alterinfo)


Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 2  382 followers

%d bloggers like this: